Le Soleil au Zénith

CONTE RUSSE (Introduction)





     Ivan venait de très loin,‭ ‬de la ville de Novgorod-la-cité-marchande.‭ ‬Il avait acquis un beau fusil,‭ ‬de la verroterie,‭ ‬et il lui restait quelques pièces d'or.‭ ‬Il était arrivé près des Marches Tartares après un long périple,‭ ‬qui l'avait conduit près du lac Baïkal.

‭      ‬Cela faisait plusieurs heures qu'il marchait dans la steppe enneigée.‭ ‬Il arriva bientôt devant une isba qui ne payait pas de mine.

‭     ‬Une petite vieille se tenait debout contre la porte.
‭     «‬ Petite mère ‭!‬ ‭»‬,‭ ‬la héla Ivan,‭ «‬ Je m'appelle Ivan ‭; ‬peux-tu m'offrir l'hospitalité et le couvert ‭? – ‬je te paierai‭ !‬ ‭»

     La petite mère lui répondit :‭ «‬ Je n'ai presque rien,‭ ‬mais viens,‭ ‬bois,‭ ‬mange‭ – ‬je te le donne pour rien‭ –‬ et repose-toi ‭!‬ ‭»




     Dans l'isba,‭ ‬il n'y avait presque rien qu'un pauvre poêle,‭ ‬une table et un maigre repas dessus,‭ ‬tout prêt.‭ ‬Alors Ivan remarqua que la petite vieille n'avait sur elle que des hardes et qu'elle paraissait bien maigre.‭

     Il lui tint ces paroles :
‭     «‬ Tiens,‭ ‬petite mère,‭ ‬voici ma pelisse pour te tenir chaud,‭ ‬et ces quelques morceaux de viande séchée.‭ ‬Et je te donne aussi ces quelques pièces d'or qui me restent‭ – ‬pour toi‭ – ‬pour m'avoir invité alors que tu n'avais rien.‭ ‬Moi je ne veux rien de toi,‭ ‬et j'ai confiance en ma bonne fortune ‭! ‬Je te salue bien et je vais continuer mon chemin,‭ ‬petite mère ‭!‬ ‭»

     La  babouchka lui rétorqua :
‭     «‬ Je n'ai jamais rencontré quelqu'un de bon comme toi,‭ ‬Ivanovitch.‭ ‬En vérité je suis une Baba Yaga,‭ ‬et je veux te donner cette petite boite merveilleuse.‭ ‬Elle est magique.‭ ‬Si tu l'ouvres,‭ ‬en sortira une ville qui sera à toi,‭ ‬avec ses palais et ses dômes d'or. ‭»
     Ivan la remercia et continua son chemin.




‭     ‬Plus tard,‭ ‬arrivé près de l'un des nombreux rivages du lac Baïkal,‭ ‬il entendit des appels au secours.
‭     ‬Il courut et il vit un petit père cerné par les loups.‭ ‬Ivan n'hésita pas,‭ ‬et ajustant son fusil,‭ ‬il abattit immédiatement deux loups tandis que le reste de la meute s'enfuyait.
‭    ‬Le petit père s'approcha d'Ivan et lui baisa les mains.
‭     «‬ Pour te remercier ‭»‬,‭ ‬dit le petit père,‭ «‬ tiens‭ – ‬prends ce sifflet enchanté.‭ ‬Chaque fois que tu le porteras à ta bouche en sifflant trois fois de suite,‭ ‬alors un millier de soldats armés apparaitront à ta rescousse ‭!‬ ‭»‬.
‭     ‬Ivan le remercia et continua sa route.

‭     ‬Longeant toujours les rives du lac Baïkal,‭ ‬il arriva à une vaste clairière.‭ ‬Là,‭ ‬une biche essoufflée vint d'elle-même vers Ivan.

‭     ‬Les chasseurs arrivaient à cheval,‭ ‬c'était des Tartares du roi Mozdouc.
‭     «‬ Ils veulent m'égorger ‭!‬ ‭»‬,‭ ‬fit la biche pleine de frayeur à Ivan,‭ ‬surpris qu'elle lui parla ainsi.
‭     «‬ Sauve-moi ‭»‬,‭ ‬lui souffla la biche,‭ «‬ et je te ferai un superbe cadeau ‭!‬ ‭»



     Alors Ivan prit son fusil et abattit quelques Tartares,‭ ‬car il était bon tireur.‭ ‬Les autres,‭ ‬interloqués par ce feu nourri,‭ ‬s'égayèrent.
‭     ‬D'un seul coup,‭ ‬la biche se transforma sous les yeux d'Ivan en une belle jeune fille aux boucles d'or.
‭     «‬ Je suis la princesse Vassilissa la-très-belle ‭»‬,‭ ‬commença la jeune femme‭ «‬ ‭… ‬un sorcier de la cour du roi tartare Mozdouc m'avait transformé en biche.‭ ‬Tu m'as protégé du roi des Tartares Mozdouc,‭ ‬qui m'avait enlevé à ma patrie,‭ ‬et ton geste a rompu le charme.‭ ‬Et maintenant si tu le veux,‭ ‬ma vie t'appartient et je serai pour toujours liée à ton destin ‭!‬ ‭»

     Mais une foule de guerriers Tartares se dessinait et grossissait à l'horizon,‭ ‬appelée en renfort par les premiers chasseurs.‭ ‬On entendait comme le grondement de toute une armée qui avançait.
‭     ‬Alors Ivan pensa au sifflet dont le petit père lui avait fait présent,‭ ‬quelques heures plus tôt‭ – ‬et le mettant entre ses lèvres,‭ ‬il siffla trois fois de suite.
‭     ‬Mille soldats apparurent et allèrent directement combattre les Tartares.‭ ‬Ivan siffla,‭ ‬encore et encore,‭ ‬et des milliers et des milliers de soldats allaient écraser les troupes Tartares du roi Mozdouc.


‭     ‬Quand la bataille fut gagnée,‭ ‬Ivan pensa à la petite boite magique que la pauvre petite mère de l'isba lui avait recommandée comme étant une boite magique. Il l'ouvrit.

‭     ‬Une ville magnifique en surgit et s'étala tout autour d'Ivan et de la princesse‭ ‬Vassilissa la-très-belle,‭ ‬là,‭ ‬sur les rives du lac Baïkal. Des toits harmonieux,‭ ‬des dômes d'or resplendissants et des rues splendides s'offraient maintenant à perte de vue,‭ ‬remplies de gens aussi beaux et heureux que les soldats,‭ ‬eux,‭ ‬avaient été efficaces.

‭     ‬Partant de Novgorod-la-cité-marchande,‭ ‬Ivan était allé vers l'Est tenter l'aventure.‭ Il devint le tsarévitch de la Cité magnifique et il se maria avec Vassilissa la-très-belle. Ils vécurent heureux et ils eurent beaucoup d'enfants.
     ‬Ainsi le sort avait récompensé Ivan de son bon cœur intrépide.


‭     ‬Et maintenant ‭?

     Et maintenant, ce qu'il faut savoir du nouveau monde merveilleux d'Ivan (Ivan qui venait de Novgorod-la-cité-marchande : [lien]

 

                                              Odal GOLD

 

                                                                          www.odalgold.com

 

 

 







14/08/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


This is my Odal Gold Blog. I'm just a poor boy !------- Odal GOLD


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion