Le Soleil au Zénith

Hypnotisme professionnel




    « Les armes de l'hypnotiseur professionnel résident dans la parfaite connaissance de certaines failles psychologiques humaines, de quelques réflexes instinctifs (ou autres réactions diverses d'origine neuropsychique qui se produisent de manière inconsciente), et des techniques propres à produire les effets suggestifs qui lui permettent justement de pouvoir contrôler l'inconscient des individus à leur insu. » [1]

 

     « Déguisé sous l'anonymat d'une méconnaissance des plus profondes, l'hypnotisme est partout présent. Du fait de l'incroyable suggestibilité des gens, il gère en effet les sociétés civilisées sur tous les plans ». [1]

 

 

 

     C'est ce qui a fait longtemps peur à la médecine officielle.

     Contre Messmer, Charcot et tous les mandarins de la médecine officielle, il fallut attendre 1845 avec Braid puis l'Ecole de Nancy pour établir enfin que l'hypnotisme n'est pas un phénomène pathologique mais physiologique, que l'on pouvait provoquer chez des sujets parfaitement sains.

 

     Le phénomène était pourtant déjà bien connu en Inde depuis l'antiquité.

 

     « L'hypnose prétend communiquer avec le subconscient par induction d'un état de transe dont le rôle est d'interrompre le cours du processus psychique conscient. L'hypnotiseur s'efforce de rétrécir votre sphère de perception au point que vous n'entendez plus sa voix. Ses suggestions produisent certains effets, mais ce n'est que temporaire. L'obstacle le plus important auquel il se heurte est qu'il n'élimine pas la cause du problème. Il peut suggérer que vous ne ressentiez pas plus le besoins impératif de manger et votre comportement alimentaire peut revenir à la normale, mais chaque trouble de comportement est la solution apportée à un autre problème » [2]

 

     Si l'on peut croire à un pouvoir magnétique de la part de l'hypnotiseur, il ne faut pas commettre l'erreur d'un amalgame : hypnotiser quelqu'un est tout à fait possible d'un point de vue purement technique.

 

 


     « Correctement orchestrés, les effets suggestifs du verbe, de certaines vibrations de la voix, du regard, de la gestuelle ou du geste ponctuel, de la mimique, etc., ont de réelles incidences hypnotiques. Ceci en figeant le centre d'enregistrement des sensations des personnes influencés sur un point déterminé (zone inconsciente du cerveau située au niveau du thalamus) » [1]

 

     « On pourrait évoquer d'autres effets suggestifs, notamment olfactifs, touchant le règne animal et stimulant l'imagination, ou impressionnant les étages inconscients de manière plus subtiles. » [1]

 

     « Si tout cérémonial subjugue l'inconscient, il faut cependant tenir compte du fait que celui-ci ne peut néanmoins vibrer en harmonie qu'à travers des valeurs intrinsèques qui sont profondes, spontanées, et sans nuances. Il se mettra aussitôt en rupture de contact à l'égard de tout simulacre par trop guindé, comme avec toute personne dont le caractère et la personne seront « tirés à quatre épingles », qui l'inciteront à la raillerie.

     Ceci constitue une généralité : L'inconscient, s'il est extrêmement sensible, est avant tout un être entier. » [1]

 

 

 

     « En hypnotisme, cela va très vite, et c'est à cette fin, d'exposer l'inconscient, l'on détourne d'abord la conscience sur un point quelconque, afin de mieux la suspendre ensuite.

     Absolument crédule, l'inconscient accepte tout d'une pièce. Surtout sous forme d'informations, ainsi que de directives » [1]

 

 

 

     Par exemple, si dans la séance de suggestion (qui n'est somme toute qu' « un plan de vente » [3]  appris par cœur et récité de manière monocorde) l'on place un objet brillant au plus près du visage du patient (jusqu'au point exact où il aurait tendance à reculer sa tête et au dessus de lui), on peut le faire tomber en état d'hypnose. C'est déjà le cas de trois personnes sur dix en trois à cinq minutes, pourvu que l'objet demeure nettement visible, le plus haut au-dessus de ses yeux, jusqu'à une limite au-delà de laquelle il disparaîtrait de son champs visuel.

 

     « En dehors de toute suggestion, on a pensé que c'était la tension des nerfs optiques – et surtout la focalisation du mental sur un seul point – qui déterminait cet état, car cette expérience de focalisation a maintes  fois réussi sur des aveugles » [1]

 

 


     L'idée est que si l'on ne veut pas être hypnotisé soi-même par un  discoureur, il ne faut pas fixer ses yeux de cette manière ni boire automatiquement ses paroles ou même les lire sur ses lèvres.

     L'hypnotisme est partout présent dans la nature et dans la société. Gestes, paroles, regards, odeurs, y compris dans nos relations sociales, tout n'est que jeux d'hypnose.

 

 


     La manipulation d'un objet bizarre peut suffire pour commencer. « L'effet de surprise a pour conséquence de rendre spontanément accessible, dépendant et vulnérable. »

 

     Il est à noter que Vincent Derkaoui propose d'excellents plans de vente [3], permettant non pas seulement de vendre simplement un produit, mais à coup sûr d'hypnotiser n'importe qui dans le cadre d'un beau spectacle pas ordinaire.

 

 

                                         Odal Gold    www.odalgold.com


                                                           [1]  « Hypnotisme professionnel »       

                                                                    Vincent Derkaoui (Editions OSSMI)

 

                                                           [2] « Manuel de sexualité tantrique »

                                                                 Sunyata Sarawati et Bodhi Avinasha

                                                                 Editions Jouvence

 

                                                           [3] Un plan de vente sert d'habitude à un VRP. Celui-ci apprend par cœur sur 3 pages les qualités et les critères qui rendent indispensable son produit. Grâce à ce plan de vente très simple, il peut ensuite facilement tenir une plaidoirie offensive devant le client, pendant des heures si nécessaire. Mais pour un hypnotiseur professionnel, cela peut aller bien plus vite.

 

 

PS :

 

« Maintenant ne cherchez plus à forcer, car vous allez pouvoir ouvrir de nouveau vos yeux… (Augmentez progressivement le ton)… MAIS VOTRE ESPRIT SE VIDE COMPLETEMENT ! VOUS NE POURREZ PLUS PENSER QU'A CE QUE JE VOUS DIS ! VOTRE PENS2E SERA SUSPENDUE ? FIGEE A MON REGARD ! OUVREZ LES YEUX, PLUS GRANDS !... REGARDEZ-MOI !...

 

(Regardez-le en avançant votre visage de très près pour repérer sa distance d'accommodation : lorsqu'il reculera la tête pour mieux vous voir il la montrera. Placez alors votre regard en retrait en sorte qu'il n'éprouve aucune gêne).

 

 (…)… MARCHEZ ! AVANCEZ UN PAS VERS MOI VOUS LE POUVEZ SINON VOUS ALLEZ TOMBER EN AVANT. MAINTENANT VOUS AVANCEZ IRRESISTIBLEMENT VERS MOI, VOS JAMBES S'AVANCENT D'ELLES-MEME…etc. » [1]

 



     Il y a peut-être aussi (au début) le désir de faire plaisir et de complaire à l'illusionniste ?

 

 



19/12/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


This is my Odal Gold Blog. I'm just a poor boy !------- Odal GOLD


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion