Le Soleil au Zénith

La lune est un peu sur la Terre

 

 

     Je viens d’acheter un CD du groupe espagnol « Mecano » avec dessus leur tube « Hijo de la Luna » (« Fils de la Lune » en français)...

 

 

 

  Voici un lien pour écouter la chanson :  

 

   Voici les paroles :

 

      Idiot qui ne comprend pas                                          Tu auras ton homme, femme brune,
      La légende qui comme ça                                           Du ciel répondit la pleine lune,
      Dis qu'une gitane                                                        Mais il faut me donner
      Implora la lune                                                           Ton enfant le premier
      Jusqu'au lever du jour                                                 Dès qu'il te sera né
      Pleurant elle demandait                                              Celle qui pour un homme
      Un gitan qui voudrait                                                  Son enfant immole,
      L'épouser par amour                                                   Bien peu l'aurait aimé.

      {Refrain:}                                                                   D'un gitan cannelle
      Lune tu veux être mère                                               Naquit l'enfant
      Tu ne trouves pas l'amour                                           Tout comme l'hermine,
      Qui exauce ta prière                                                    Il était blanc,
      Dis-moi lune d'argent                                                  Ses prunelles grises
      Toi qui n'as pas de bras                                               Pas couleur olive
      Comment bercer l'enfant                                             Fils albinos de lune
      Hijo de la luna.                                                            Maudit sois tu, bâtard!
                                                                                          T'es le fils d'un gadjo

                                                                                          T'es le fils d'un blafard.
 
      {au Refrain}                                                                  {au Refrain}

      Le gitan se croyant déshonoré                                     Et les soirs où l'enfant joue et sourit,
      Couteau en main sa femme alla trouver,                      De joie aussi la lune s'arrondit
      L'enfant n'est pas de moi,                                             Et lorsque l'enfant pleure
      Tu m'as trompé, je vois!                                               Elle décroît pour lui faire
      A mort il la blessa                                                        Un berceau de lumière
      Et l'enfant dans ses bras                                                Et lorsque l'enfant pleure
      La colline il monta,                                                       Elle décroît pour lui faire
      Là-haut l'abandonna...                                                   Un berceau de lumière

 

 

 

hqdefault.jpg
 

 

Même au Paradis

 

     « Le gitan, quand il devient roi, commence par pendre son propre père, pour montrer ce dont il est capable ! »

                                                      Proverbe Turc

 

     Cela veut dire que le miséreux, quand il se trouve avoir du pouvoir, se montre souvent le pire des hommes. Déjà il a une revanche à prendre, un complexe d’infériorité à venger.

 

     Les bourgeois, les prolétaires – ces prolétaires qui ne sont que des prétendants à devenir des prostitués ou des bourgeois – tous, ils me disent, finalement, avec leur toute petite voix d’enfant qui me glace le sang :

     « Plus tard, quand nous serons au Paradis, nous serons servis par des robots ! »

 

     Tous, ils pensent aux robots comme avant ils pensaient aux esclaves et aux autres prolétaires abrutis de tant d’opportunisme.

     Mais ne le savez-vous donc pas, que tout ce qui vit et existe a un côté obscur qui se venge ou qui déteint parfois sur celui qui croit le posséder ?

     Certains de ces civilisés, de ces prostitués ou de ces brutes bourgeoises selon, rêvent même d’une espèce d’arnaque métaphysique de l'Avoir : qui les protégeraient de la vengeance de ce quoi ils entendent manipuler et asservir.

     Mais moi je le sais bien, que ce soit avec des citoyens, des esclaves, des animaux, des salariés, des objets ou des robots, toujours et quel que soit le milieu : il faudra pouvoir user de l’épée / ou finir et devenir soi-même un objet de ce prétendu Paradis. L'enfer, c'est les autres.

     Toujours, il faudra assumer le faire (le fer) et l’être (l’âtre, le feu).

 

 

 Lune d'Argent

 

     Je me demande parfois si la lune ne me regarde pas personnellement, ne nous regarde pas collectivement – et qu’elle va finalement décider de nous détruire : parce que collectivement nous ne sommes pas beaux.

     

     Déjà la lune nous a fait construire les instruments de notre propre destruction.

     Le sarcophage de Tchernobyl tiendra combien de temps ? 20 ans ? 50 ans ? 10 000 ans ? Et ensuite ?

     A Fukushima, si le réacteur no 4 cède et explose, à ce que j’ai compris, c’est tout le pacifique, de Shanghai à la Californie, qui risque de devenir invivable pour l’humanité. Fukushima n’a pas de solution viable aujourd’hui. Fukushima tiendra combien de temps ? 20 ans ? 50 ans ? 10 000 ans ? Vraiment ?

     Il suffira d’une guerre. Il suffira d’une épidémie.

     Il suffira que notre civilisation s’empoisonne le sang encore un peu plus de toutes les pollutions. Qu'elle meurt comme les anciens États Grecs et l’ancienne Rome, sans parler de celles de nos civilisations encore plus impériales, et dont nous n'avons plus la mémoire. Alors les Cités et les aqueducs des villes monstrueuses seront abandonnés et sombreront dans les sables de nouveau. Alors les Centrales adonnées à la technologie nucléaire sombreront elles aussi dans les sables. Alors l’Atome à son tour inoculera la Terre pour des centaines de milliers d’années et nous la rendra à nous autres humains : inhospitalière ?

 

 

    

 

                                              Odal GOLD

 

                                                                          www.odalgold.com

 

 

 

 

 

 

 



02/02/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


This is my Odal Gold Blog. I'm just a poor boy !------- Odal GOLD


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion