Le Soleil au Zénith

Le Noir est-il politiquement correct ?

 

 

    Le citoyen moyen, qu'il soit religieux, athée ou agnostique, vit le plus souvent la réalité du monde brutal des objets. Ce qui compte pour lui est de posséder. Il veut lui-même être possédé par la foule pour sentir quelque chose. Le monde mental des objets est brutal, y est exclu toute idée de rêvasserie, de « Peace and Love », de philosophie, de fantaisie. Le citoyen moderne a toujours une « Positive attitude ». « Positive Attitude », c'est d'ailleurs l'une des chansons préférées des ados de notre fourmilière ultramoderne.

     Il n'y a pas que les religions pour dire : « il faut être poli comme un galet, il ne faut pas tuer, il ne faut pas voler. Il faut toujours être un battant, avoir de l'ambition, et puis surtout être positif. Il faut être positif avec les gens qui ont réussi (et respecter leur réussite et leur argent) ». 

 

 

 

 

    Les sociétés modernes civiles le font aussi très bien. Certaines sociétés civiles se passent donc fort bien de la religion pour être parfaitement morales.

     La religion rejoindrait donc la politique et la vie civile, qui pourraient se passer d'elle.

     D'ailleurs le Moyen Age n'effraie nullement une multinationale comme Carrefour. Durant l'épisode des caricatures danoises, dans tous les Carrefour du monde, il y a avait de grands panneaux qui affichaient : « We don't sell Danish Product ! ».

 

 

 

 

     Ce sont bien les marchands et ce gouvernement de marchands qui dominent la Justice avec un soi-disant grand J. Ce sont les seuls à pouvoir vraiment se payer ces mercenaires ultimes que sont les avocats. Quand à ces marchands et à ce gouvernement de marchands qui nous dominent physiquement et mentalement, ils soutiendront toujours ceux qui, croient-ils, leur feront faire des bénéfices et surtout l'économie (sic) d'un peu de courage. C'est sûr, ce qu'ils nous offrent sera pour toujours « le pouvoir de dire Oui » ...

 

     Il paraît donc qu'il n'y a de sérieux que les peoples, le travail et surtout l'argent, et c'est une vérité qui éclaire heureusement nos médias et notre vie de tous les jours - et nous fait choisir aussi ces médias, ces dirigeants, notre Justice et notre gouvernement.

     Et si tu dis le contraire, c'est que tu manquerais cruellement du sens de l'histoire et du sens de notre civilisation. Ce gouvernement est animé par un profond « idéal bourgeois », et cette association de mots ne le fait pas rire.

     Ce sont les gens qui veulent ça, et ils ne sont pas miséreux, ils sont alphabétisés et ils ont le choix, et il n'y a donc pas de problème.

 

 

 

 

     Le sens de l'histoire des manuels scolaires occidentaux d'aujourd'hui semble déjà considérer un métissage accompli, un métissage parfait – le Métis accompli et Parfait - on pourrait bien enfin ne plus parler de la guerre à l'issue incertaine et de cette Evolution Darwinienne qui parle du corps humain comme étant à tout jamais le fruit de la peur, des mutations perpétuelles, des cataclysmes, du hasard, et de l'incertitude

    On apprend dans les écoles aux très jeunes français qu'il n'y aurait pas des races humaines, mais une seule race humaine. Contrairement aux chiens et aux chats (il y a des races de chiens plus agressifs que d'autres, et des races de chats réputés pour être particulièrement observateurs ou sociables.), et à tout le reste du vivant en fait, l'humain serait donc « unique », exactement comme dans la genèse des Créationnistes judéo.

     (La vérité est aussi dans une boite, et cette célèbre boite qui détient la vérité, certains l'appellent "La boite de Pandore". Mais la boîte de Pandore ne m'effraie pas, et je ne suis pas un politicien – et je suis encore moins un croyant des dieux qu'un croyant des politiciens.)  

 

 

 

 

     Parfois, c'est remarquable et réconfortant, enfin les gens aiment parler de leurs corps, de leurs goûts et de leurs couleurs. C'est vrai, sur ces sujets sensibles que sont les choses terrestres quand elles sont nous-mêmes, ils aiment bien les blagues. C'est qu'ils sont bien au dessus des choses terrestres...

     Les blagues sur les blondes, par exemple, n'engagent à rien et permettent aux gens de rester « apprivoisés ». (Ces plaisanteries que l'on voit partout, à bien y regarder, sont un zeste prosélytes et méchantes – mais elles « n'engagent » à rien).

     En vérité, tous ces gens aux dents si longues, qui ne cessent de parler de la réussite et qu'il faut être positif et se réconcilier avec l'argent – qu'il faut être religieusement sociable et inoffensif –  ils ne pensent qu'à leur propre corps. Ils y pensent à la manière des objets, à leur manière de gens possédés, ou au contraire, pour ceux « qui auraient réussis », à la manière fière de ceux qui possèdent l'argent et les corps.

      Et les robots de demain des paradis occidentaux seront aussi d'autres enfants perfectionnés par d'autres gourous aux dents pointues, d'autres fourmis besogneuses et polies comme des galets, et leur ambition secrète, et leurs sourires d'esclaves exquis.

 

     Il n'y a pas que dans les films d'Indiana Jones que « les méchants gourous hindous enchaînent les enfants » pour leur faire chercher les diamants de Kali la Noire, Kali de la fin des Temps, Kali la toute Puissante. Il n'y a pas que dans les films d'Indiana Jones où des cœurs sont brûlés vivant à son culte. Ici, par exemple, on brûle aussi le cœur des enfants qui ne veulent pas servir le culte des winners marchands, de leurs chiens de guerre, de leurs sectes et des sacrifices humains exigés par leurs gourous fanatiques genre Milton Friedman.

 

 

 

 

     Ce qui compte (pour tous ces gens au cœur domestiqué et qui ont le temps d'être des croyants), c'est ce sentiment religieux si moderne qui voudrait faire de tous – au service de tous : des esclaves motivés, des automates parfaits, des battants aux sourires déférents, des winners drogués, des bagnards bossus à la « positive attitude ».

     Ils rêvent encore, en effet.

     L'Occidental moyen rêve en effet, le plus souvent, de savoir comment il va bien parler d' « enculé » le matin, remplir sa panse le midi, regarder le Foot le soir, comment il va pouvoir acheter malin la voiture trop top du voisin, comment surtout ne pas rester « à ne rien faire » (les attitudes de cet Occidental ne sont pas les miennes), et puis à se prouver continuellement qu'il est bien plus « malin » que moi. L'homme occidental, particulièrement quand il se présente comme travaillant pour sa collectivité, possède le sens de la réalité et les dents pointues.

     Dans le meilleur des cas, c'est un sacré renard. 

 

     Comprenez-moi. C'est à se demander si une bonne partie des citoyens n'ont pas élu « un président qui se bat pour le retour de la religion » – justement parce que ces citoyens le jugeaient déjà, par là, bien naïf, bien benêt, bien neu-neu, aussi manipulable qu'une souris d'ordinateur. Parce que les citoyens, la plupart ils sont toujours très positifs, surtout avec ceux qui ont réussi, mais surtout ils sont très très malins.

     Est-ce que je te vois bien, Man ?

 

     Peut-être que j'ai tord en tout, et j'espère que personne ne m'en voudra – je me demande néanmoins si c'est la vérité n'est-ce pas ?!!!

 

 

 

 

 

     Johnny Hallyday est bien le seul avec toi, Man, à parler de ce genre de « Tabou » et donc de la religiosité inhérente à nos sociétés ultramodernes.        

    Effectivement, Johnny Hallyday parle bien des Noirs et des Gris…  

 

          Noir c'est noir
          Il n'y a plus d'espoir
          Oui gris c'est gris
          Et c'est fini, oh, oh, oh, oh
          Ça me rend fou j'ai cru à ton amour
          Et je perds tout
          Je suis dans le noir
          J'ai du mal à y croire
          Au gris de l'ennui
          Et je te crie, oh, oh, oh, oh
          Je ferai tout pour sauver notre amour
          Tout jusqu'au bout

          Si un mot peut tout changer je le trouverai
          Il ne faut plus en douter, il faut essayer
          Noir c'est noir, Il n'est jamais trop tard
          Pour moi du gris j'n'en veux plus dans ma vie, oh, oh
          Ça me rend fou de perdre ton amour
          Je te l'avoue

          Maintenant pour le sauver à tout je suis prêt
          A l'instant de la vérité pourquoi en douter
          Noir c'est noir il me reste l'espoir
          Oui gris c'est gris je n'veux plus d'ennuis, oh, oh
          Ça vaut le coup de sauver notre amour
          Rien que pour nous
          De sauver notre amour
          Rien que pour nous.

 

 

    La vraie question fondamentale est de savoir si Johnny Hallyday est politiquement correct, Man ??? !! ???? C'est ça, Man, ta vraie question fondamentale ??? !!! ??  !!! ?????

 

 

 

 

 

           

             Odal GOLD    www.odalgold.com

 

 

 



02/07/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


This is my Odal Gold Blog. I'm just a poor boy !------- Odal GOLD


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion