Le Soleil au Zénith

Le serpent (la kundalinî) et l'éveil




L'ouverture des centres d'énergie du corps

 

 

« Lorsque vous méditez régulièrement pendant plusieurs semaines ou mois, vous produisez une énergie qui s'accumule peu à peu dans votre corps. Cette énergie peut au bout d'un moment se manifester sous une forme d'exaltation subtile ou sous forme de Kundalinî, qui signifie « serpent » ou « force du serpent », puissante force vitale qui, selon la tradition tantrique indienne, anime toute chose et dort enroulée comme un serpent à la base de la colonne vertébrale.

 

La méditation peut éveiller la kundalinî qui remonte alors les centres d'énergie subtile (alignés le long de la colonne vertébrale mais distincts) – de même que plusieurs activités et événements comme l'accouchement, le sexe, la prière, les émotions fortes ou un traumatisme physique. En remontant,- processus lent et progressif ou au contraire soudain et inattendu – la kundalinî rencontre les sept principaux centres d'énergie subtile (appelés chakras) qui se situent le long du canal central depuis la base de la colonne vertébrale jusqu'à la couronne de la tête.

 

 

 

 

 

 

(…) Décrits par ceux qui sont capables de les voir comme des petites roues qui tournent ou des tourbillons d'énergie, les chakras transforment l'énergie d'une fréquence à une autre (par exemple du spirituel à l'émotionnel) et jouent le rôle d'intermédiaire entre la vie intérieure d'un individu et le monde extérieur. Il semblerait qu'ils soient plus efficaces lorsqu'ils sont ouverts et relativement équilibrés. Leur obstruction ou déséquilibre (ce qui est fréquent) engendre des problèmes ou des maladies en rapport avec le ou les chakras concernés.

 

 

Les personnes pratiquant fréquemment la méditation ont une tendance à ouvrir assez facilement leurs chakras supérieurs (ceux situés au dessus du cœur) en laissant leurs chakras inférieurs nettement plus fermés. Beaucoup trouvent par exemple plus facile de connaître des expériences spirituelles ou de ressentir un amour inconditionnel pour tous les êtres que de gérer les problèmes personnels de base comme la confiance, la sécurité, l'intimité et l'affirmation de soi. En conséquence, ces centres inférieurs peuvent nécessiter une attention spéciale et une exploration en douceur avant de s'ouvrir. »   [*]

 

     L'équilibre personnel consisterait donc à reconnaître déjà l'existence du monde matériel et les problèmes personnels de base qu'il sous-entend. Ils sont aussi la réalité.

     L'Amour avec un grand A, en fait, cela ne concerne pas grand monde.

 

     Je dirai même que tant qu'il y aura de la vie – il y aura de la haine.

 

« Certaines techniques méditatives se donnent pour objectif de réveiller la kundalinî et la guider à travers les chakras jusqu'à ce qu'elle atteigne la couronne de la tête où elle finit par déployer toute sa force et toute sa splendeur dans l'illumination. D'autres travaillent sur l'ouverture et la stimulation de certains chakras. »   [*]

 

     Il y a donc des milieux (cadre de vie, milieu du travail, environnement culturel) qui sont plus ou moins propices ou plus ou moins agressifs. Il y a donc des gymnastiques possibles au niveau de la vision, des sentiments, des pensées, des émotions.

     C'est une évidence intéressante à considérer.

  

 

     Et aussi…

 

 

Description des chakras :

 

 

« Le premier chakra : situé à la base de la colonne vertébrale, il est associé au concept de survie et de sûreté. S'il est peu ouvert, vous vous sentez anxieux, « détaché », peut-être même effrayé et méfiant sur votre aptitude à survivre. En s'ouvrant, il provoque une forte libération d'énergie que vous sentez couler dans votre corps jusqu'à terre. Cette énergie s'accompagne d'images et de sentiments liés à la sécurité et à la survie et d'une impression générale de stabilité et de confiance (…)

 

Le second chakra est situé dans le bas de l'abdomen, 5 cm environ au dessous du nombril. Il est associé aux questions de sexualité, de créativité et d'attachement émotionnel.(…) Expression positive : « Je suis un être créatif, sexuel et émotionnel ».

 

Le troisième chakra se situe au niveau du plexus solaire, juste sous le diaphragme. Il est associé au pouvoir de communication et à l'authenticité. (…) Expression positive : « Je fais confiance à moi-même et aux autres »

 

Le quatrième chakra (souvent appelé chakra du cœur) se situe au centre de la poitrine, près du cœur. Il est associé aux questions d'amour et d'estime de soi. (…) Expression positive : « J'aime et je suis digne d'être aimé ».

 

Le cinquième chakra (également appelé chakra de la gorge) se situe au milieu de la gorge. Il est associé aux questions d'expression de soi, honnête, directe et responsable. (…) Expression positive : « J'ai le droit d'exprimer ma vérité ».

 

Le sixième chakra (appelé aussi le troisième œil) se situe entre et légèrement au-dessus des sourcils. Il est associé à la clarté intellectuelle, l'intuition et la vision personnelle. (…) Son ouverture se manifeste par de soudaines intuitions ou expériences intérieures qui élargissent vos horizons intellectuels et spirituels. Elle peut être accompagnée de visions intérieures, voire de facultés extrasensorielles. Expression positive : « Je vois les choses avec clarté ».

 

Le septième chakra (également appelé chakra de la couronne) se situe au sommet du crâne. Il est associé aux questions de liberté et de transcendance spirituelle. (…) Inutile de dire que l'ouverture de ce chakra est un événement majeur dont certaines traditions spirituelles ont fait leur objectif majeur. Expression positive : « Je suis ». »     [*]

 

 

 

 

 

Double tranchant de la science :

 

     On peut poser comme hypothèse que la science des chakras (leur description se trouve au bas  de cette page) est réelle – déjà elle nous fait rêver tant elle paraît harmonieuse, et ce n'est déjà pas si mal !

     On peut aussi imaginer que la connaissance des chakras provient d'une lointaine connaissance qui fut instigué sous les mêmes hospices et avec à peu près le même type humain qu'aujourd'hui. On avait donc déjà ( ?) affaire à des savants prêts à tous les « sacrifices » : suivant les désirs de dirigeants ayant peur de tout et dénués de toute pitié.

 

 

 

 

 

 

    La science est à manier avec autant de pincettes et d'intérêt qu'un manuel secret de la CIA établissant comment détruire un prisonnier et le reconstruire dans le sens souhaité (voir par exemple « Les armes de la C.I.A » de Gordon Thomas). Il est possible que les techniques en vue d'un épanouissement – prônés par les manuels ésotériques – aient des effets secondaires mitigés pour la plupart des pratiquants : comme une drogue rendant dépendant et qui ne ferait qu'annihiler la volonté, le désir et la personnalité. Je veux dire par là qu'il y a toujours un coté obscur dans la Force.

 

     A travers les entrailles de leurs victimes « vivisectionnées » et immolées, aujourd'hui les savants modernes cherchent l'argent, la reconnaissance, les honneurs et le pouvoir. Ils cherchent dans les entrailles de leurs victimes le goût de l'immortalité des dieux.

     Je veux dire : est-ce qu'ils sont vraiment au niveau de contrôler leur magie souvent noire et castratrice ?        

     (Je suis sûr que non.)

 

 




 

 

Le goût du jeu :

 

     Les sentiments, les pulsions basiques et animales font partie de notre être, font partie de notre intelligence. S'il y a effectivement beaucoup d'intérêt à savoir se contrôler, il y en a moins à se diminuer viscéralement.

 

     Je crois que tout ce qui existe a un coté obscur et un double tranchant, que ce soit les individus, les couples humains, les plantes et leurs poisons –  et tout ce qui vit. Même les chiffres, j'en suis sûr, ont leur coté obscur. Même la science rationnelle, telle qu'on l'entend aujourd'hui, peut se révéler cruelle et terrifiante. Ainsi chacun promet de défendre chèrement l'existence de son entité.

     Je suis sûr que même se chercher et se découvrir soi-même présente des dangers (y compris celui de se prendre un peu trop au sérieux) – ce ne serait pas « amusant » sinon.

 

     Pour reprendre les termes de Nietzsche :

     « Il n'y a de vision que perspective. Il n'y a de « connaissance » que perspective ; et plus nous laissons de sentiments entrer en jeu à propos d'une chose, plus nous savons engager d'yeux, d'yeux différents pour cette chose, plus notre « concept » de cette chose, notre « objectivité » sera complète. Éliminer la volonté, écarter tous les sentiments sans exception, à supposer que cela soit possible ? Comment donc ? Ne serait-ce pas là châtrer l'intelligence ?... »

 

     Que la kundalinî soit avec toi !?

 

 

                                              Odal GOLD

 

                                                                          www.odalgold.com

 

 

 

 

                       [*]   « Zen ! La méditation ». Collection « Pour les Nuls ». FIRST Editions

 

 

 

 

 

 

 

 



23/08/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


This is my Odal Gold Blog. I'm just a poor boy !------- Odal GOLD


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion