Le Soleil au Zénith

Le Tantrisme c’est chic





     « Les 11ème et 12ème siècle représentent l'âge d'or du Tantrisme, car il était largement et ouvertement pratiqué en Inde. Mais au 13ème siècle, l'invasion des musulmans entraîna le massacre de tous ses pratiquants et la destruction complète de tous leurs manuscrits. Le courant tantrique a depuis lors été contraint à la clandestinité. Il a été conservé au sein de lointains monastères, principalement au Tibet, mais la récente invasion de ce pays par les chinois a entraîné la reprise du massacre de ses adeptes et la volonté de procéder à son extinction. Le motif en est évident : qui a pris conscience de son être authentique ne peut être asservi à la volonté d'une religion ou d'une organisation politique. » [*]

 

 

     Tout est lié à la respiration. Comme des têtards qui n'ont pas achevés leur transmutation et ne deviendront jamais des grenouilles, la plupart des gens ne s'intéresseront jamais assez à la respiration et à la conscience de soi-même. « Que vous souhaitiez faire l'expérience d'une conscience supérieure, d'une sensibilité psychique plus grande, d'une meilleure santé (physique et psychologique), ou de la plénitude orgasmique, la clé pour y parvenir est le développement respiratoire. Fermez les yeux un moment et, sans rien changer à vos habitudes, contentez-vous de noter votre manière de respirer. Vous remarquerez probablement qu'elle est superficielle et assez rapide. (…) La plupart des gens n'utilisent qu'un 7ème de leur capacité respiratoire et n'absorbent qu'un demi-litre d'air environ à chaque inspiration ; or, des poumons bien développés peuvent contenir jusqu'à trois litre et demi d'air. » [*]

 

     « A mesure que nous prenons conscience des mécanismes physiques successifs, une pédagogie des mécanismes fonctionnels de nos pensées et de nos émotions s'instaure progressivement » [*] et nous devenons progressivement conscient de nous-même.

 

 


     La certitude que « tout est parfait » peut aussi n'être que conformisme, lâcheté, superstition, servitude (sociale, des idées, des penchants) d'un mode de vie routinier.

     « Le mécanisme de l'éveil est effrayant. Plus nous sommes civilisés, plus nous vivons dans l'abstraction intellectuelle et plus nous nous isolons de l'émotionnel et de l'expérience directe de la vie » [*]

 

 


                        Le plus souvent, il semble qu'il faille rester attaché à son passée et à sa mémoire comme un point fixe d'équilibre. On ne devrait vouloir être « libéré »  de son passé » qu'après l'avoir observé avec détachement – et en avoir bien digéré les traumatismes et les avoir transformés en force et en équilibre supplémentaire. La souffrance est aussi un pont entre soi-même et le monde.

     « Le gros de l'humanité n'est pas prêt à affronter son dragon intérieur, le gardien de ses sombres traversés. Seuls quelques-uns choisissent de plonger dans l'inconnu, de se frayer un chemin à travers l'épaisseur des expériences inachevées, et de vivre sur d'autres plans de conscience pour enfin se trouver. » [*

      « Chaque instant pourrait être vécu sur le mode méditatif si les tensions n'étaient pas là pour bloquer l'énergie. Les tensions musculaires sont pour nous une armure qui nous protège des affronts de la vie. Mais elle restreint notre marge de manoeuvre et limite notre champ de conscience. Peut-être avez-vous exagéré ce besoin de protection. » [*]

 

     Le Yoga est surtout une espèce de culturisme du corps et du souffle. Il apprend peu les subtilités et les sournoiseries de la vie sociale. Ainsi on sous-estimera toujours comment le fait d'avoir de l'argent, du pouvoir et du temps libre donne accès au sexe facilement et inversement. On  peut d'ailleurs difficilement s'adonner au Yoga et travailler pour survivre, fonder une famille, et s'assurer dans le même temps une saine paresse animale (comme un chien, un chat, un tigre ou un oisif de cette société là, qui dorment beaucoup, eux).

     Mais le Yoga est exact et vrai dans le sens qu'il donne envie de la recherche et du perfectionnement de soi-même. Les exercices qu'il préconise permettent autant que possible d'être à l'écoute de soi-même, de prendre soin harmonieusement de soi, de son corps, de son mental (et même au-delà).

 

 

 

     Le Samadhi (Méditation profonde, recueillement) n'est peut-être pas ce qu'on en dit : mais peut-être bien aussi qu'il peut occasionner un état de souffrance différent et supplémentaire, étant souvent lié à un état de conscience (« sensibilité totale ») supérieur.

 

     « Dans le Tantrisme, l'attitude que les amants ont l'un vis-à-vis de l'autre tient du culte. Ils voient au-delà des préoccupations terre-à-terre et des situations égotiques ; ils n'ont rien à prouver, pas d'attentes auxquelles répondre. Chacun voit en l'autre l'incarnation du Principe Masculin ou Féminin universel ; tous deux comprennent que c'est seulement en s'ouvrant à ce Principe, en perdant leur identité au sein de cette union, qu'ils peuvent trouver un lieu où il n'y a ni homme ni femme, mais pure énergie. » [*]

 

 

     Dans le tantrisme, la recherche qu'ont certains d'une immortalité physique me semble vaine et malsaine : je crois effectivement que globalement le vieillissement est inéluctable et qu'on ne peut pas y faire grand-chose. Néanmoins « la stimulation intense des glandes endocrines, qui sont au corps physique ce que les chakras [1] sont au corps éthéré » permettent certainement une vie sexuelle active et harmonieuse toute une vie, ce qui n'est déjà pas si mal. Il peut apporter, je n'en doute pas, une solution à l'éjaculation précoce ou permettre de parvenir à des orgasmes plus intenses et de meilleure qualité.
     Cela dit, de ce point de vue là, pimenter le jeu avec un peu de « Cialis » est bien plus facile et peut être aussi bien sympathique.
     « L'aspect positif est représenté par l'énergie sexuelle qui est l'énergie créatrice dont nous sommes issus, la plus puissante force que nous connaissions, un énorme réservoir à exploiter. » [*]

 

     « Pratiquer la sexualité tantrique, c'est débarrasser le désir charnel de l'amour. Tout part du désir ; il faut partir de là où on se trouve. Quand on apprend à transmuter cette énergie, elle se transforme en énergie spirituelle. Lorsqu'on apprend à s'en servir, on vit des expériences mystiques. Le Tantrisme permet de sortir dans le cosmos pour agir sur le plan physique. » [*]

 

 

 

     Le Yoga Tantrique prends en compte la respiration, le sexe, la vue, les sons, les odeurs, les couleurs comme des longueurs d'onde dont il apprend à se jouer et s'imprégner pour pouvoir se programmer des états de conscience supérieurs…

 

 

             La visualisation influe forcément sur la réalité (des choses, de notre corps, de notre environnement) autant que le psycho influe toujours sur le soma :

 

     « Prendre conscience des circuits énergétiques existant entre nous et autrui dans l'existence. Mettons-nous en harmonie avec ces échanges énergétiques par la voyance.

     Si quelqu'un nous éveille sexuellement : prendre conscience d'un lien énergétique éventuel entre nous et cette personne au niveau du chakra sexuel (voir description des chakras en bas de cette page : lien).

     Si quelqu'un nous domine ou si nous dominons : noter le cordon énergétique qui nous relie à autrui au niveau du troisième chakra.

     Si nous aimons réellement quelqu'un : le courant énergétique qui s'établit entre les deux cœurs doit être perceptible.

     Si un lien psychique très fort nous unit à autrui : celui qui s'établit au niveau d'Ajna (le Troisième Œil  entre les sourcils [2]) lorsque nous avons une discussion passionnante doit être perceptible. » [*]

 

     Par ce fait, on prend conscience de soi-même.

     Le but du tantrisme étant de faire de la femme une déesse, on peut même en ressortir un peu efféminé, à ce que j'en comprends.

 

     On peut même finir par devenir un peu ce qu'on veut : équilibré, guerrier, viril ou imaginatif, dominateur, possessif ou efféminé, matérialiste, jouisseur – etc.


 

 

 

Petit exercice :

 

 

… « Se concentrer sur l'énergie présente dans les organes sexuels. A la faveur de la respiration, l'amener au niveau du plexus solaire, du cœur et du Troisième Œil [2]. L'énergie sexuelle amplifiera et intensifiera tout ce qui se produira au niveau du chakra [1] considéré.

      Si l'on éprouve des difficultés à faire monter l'énergie vers le cœur ou le Troisième Œil [2], déposer une goutte de salive à cet endroit comme point de repère. En s'évaporant, elle entraîne une sensation de fraîcheur qui favorise la concentration. En s'élevant, l'énergie suit la conscience et se propage à la zone considérée, telle une vague de chaleur tandis que le chakra du cœur [3] ou du Troisième Œil [] s'ouvre. On fait l'expérience d'une sérénité qui transcende l'impétuosité de l'énergie sexuelle brute. Il s'agit toujours de la même, mais transmise en une essence plus subtile. (etc.) » [*]

     Le Bouddhisme (comme son parent l'hindouisme) est un puissant mélange de poison (ce désir d'extinction pathologique parfois) et de fortifiant (science absolue du psychosomatique). Tout dépend de la dose. Les sentiments et la raison sont inspirés de notre vécu passé, immédiat et futur. D'après cette « Doctrine de l'Éveil » elle-même, c'est à chacun de prendre la responsabilité de butiner ou de voler le miel approprié, et de décider comment.

 

     Par exemple, on pourrait interpréter l'exercice précédant comme devant en fait s'effectuer, suivant les cas, de la sorte :

     « Se concentrer sur l'énergie présente au niveau duTroisième Œil et du cœur. A la faveur de la respiration, l'amener au niveau des organes sexuels. L'énergie mentale amplifiera et… »

 

     Comme un risque sinon de s'intellectualiser outre mesure et de devenir une espèce d'ombre « intellectualiste bidon », sacerdotale et éthérée ?

 

     Par exemple aujourd'hui, je me suis surpris à me retrouver avec le statut amer de « mauvais amant », et cela m'a désarçonné. Et cela n'est en rien la faute de ma partenaire. Et cette lecture n'y aura rien changé.

 

 

                                              Odal GOLD

 

                                                                          www.odalgold.com

 

 

 

[*] « Manuel de sexualité tantrique »

        Sunyata Sarawati et Bodhi Avinasha

        (Editions Jouvence)

 

[1] Chakra = Littéralement, c'est une « roue ». Il s'agit de centres astraux, et non de centres physiques vitaux du corps, dont la position correspond à celle des glandes endocrines, et qui sont répartis le long de la colonne vertébrale.

 

 

 [2] Troisième Œil = c'est le sixième chakra [1] qui se situe entre et légèrement au dessus des sourcils. Il est associé à la clarté intellectuelle, l'intuition et la vision personnelle. (…) Son ouverture se manifeste par de soudaines intuitions ou expériences intérieures qui élargissent vos horizons intellectuels et spirituels. Elle peut être accompagné de visions intérieures, voir de facultés extrasensorielles. Expression positive : « Je vois les choses avec clarté ».

 

 [3] Chakra du cœur = est le quatrième chakra et se situe au centre de la poitrine, près du cœur. Il est associé aux questions d'amour et d'estime de soi. (…) Expression positive : « J'aime et je suis digne d'être aimé ».

 

 

 

 

 

PS : voir aussi l'article intitulé « Le sexe et l'éveil du tantrisme »








21/12/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


This is my Odal Gold Blog. I'm just a poor boy !------- Odal GOLD


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion