Le Soleil au Zénith

Mais où est-ce qu'ils veulent que j'aille ?

 

     [Avec leur coté violent et bouffon, un peu fou ...]

 

     La forme humaine ne correspond ni au bourgeois, ni au prolo, ni à l'aristo, ni au prêtre, ni à un bon sauvage.

L'aboutissement du bourgeois, c'est l'homme de la finance, le multimilliardaire.

Le bourgeois ne comprend que la joie du bourg. Il est de l'âge vil des villages. C'est bien effectivement un cochon, il en a l'idéal. Il ne croit qu'à ce qui lui ressemble, à tout ce qui est craintif et sans pitié, menteur et retors, avilissant et vantard. C'est une brute infantile qui aime à se vautrer dans les Villes, dont il est le prince sans armure.

                                                                  

                                                               

 

Ayant raison dans sa contestation, arrivé au pouvoir, il eut besoin d'encore plus d'hypocrisie et de cruauté pour assouvir un trône encore plus sans partage – que les aristocrates qu'il remplaça.

 

Les prolos, quand ils ont pu arriver à leurs fins, ont mangé les bourgeois cochons, mais sont toujours restés des fourmis mal dégrossies, pas drôles et carnivores.

 

Maintenant, les gangsta rappeurs (Snoop Dogs, 50 Cent) exaltent le mac pimp de ghetto, avec son collier « bling-bling », son arrogance, sa canne et son cortège de filles qui remuent les fesses en rythme.

 

Les macs pimps de ghetto sont un nouveau genre d'aris­tocrates.

 

 

 

Il fallait les inventer. Ils viennent d'une autre planète, il y a l'espoir d'un vent nouveau qui leur pousse des ailes.

 

Ils ne sont pas mieux que les bourgeois et les prolos, ils ressemblent à des dictateurs africains, avec leur côté violent et bouffon, un peu fou.

Pour le Fric, pour le Fuck et pour le Dieu, ils se sont déjà vraiment très bien intégrés à l'écosystème.

 

 

[Mais où est-ce qu'ils veulent que j'aille ?]

 

     Mon père je te salue est également leur credo à tous.

     L'homme de la rue confond souvent monde social et monde moral, yes. Nous sommes tous des êtres civilisés et polis, « polis comme des galets ». 

 

 

 

     Nous sommes une société ultra-moderne et une grande famille. Et moi je ne suis même pas un aristocrate de la rue.

 

     Mais avec tous ces bourgeois et ces workers - et tous ces macs pimp de ghetto qui sont comme les nouveaux aristocrates de la rue - dis-moi, comment faire pour m'intégrer ? ?

 

      

 

 

 

     La multitude moderne, l'immense masse humaine verte, est constituée exclusivement des véritables monstres si ordinaires de tous les jours, tordus, avides, menteurs, grimaçants, toujours affables et implacables.

     Ces monstres si nombreux et si mal foutus sont souvent les plus sûrs de leurs prérogatives, les plus moraux et les bien-pensants : capitalistes libéraux, petits bourgeois, socialistes, anti-racistes, prolos brutaux, footeux obscurantistes, petits patrons, petits chefs, petits hommes, tous aussi implacables si tu leur tombes entre les mains sans témoins.

     Ils ont commis Hiroshima, les petites bonnes esclaves du Liban (l'enfer sur terre pour ces créatures emprisonnées), la torture légale depuis les Patriot Acts : officielle et bien sûr morale (les monstres du quotidien américain sont essentiellement moraux) et … Man, s'il n'y avait que cela !.

 

     Ils n'arrêtent pas de me parler de démocratie. Mais le plus souvent leur démocratie n'est que le moyen d'imposer leur volonté sans se montrer. Et ils ne se montrent pas.

 

     C'est qu'ils ont besoins d'un diable pour porter leur propre charge de laideur. (Un diable  - un pauvre diable ou bien tel dictateur - c'est fait pour porter les lourdes charges. C'est le truc des braves gens pour faire oublier leur difformité.)

 

     Ils ont peur de tout et sont dénués de toute pitié.

     Ils forment un magma qui a une volonté propre - glauque et retorde. Ce sont mes contemporains. J'en fais parti.

 

     [Dis moi, comment faire pour vivre sans être comme eux ?]

 

 

     Nos soi-disantes démocraties ne sont (probablement ?) que des oligarchies dominées par des mafieux superstitieux et des rats assassins ?!! La vidéo LOOSE CHANGE (Dylan Avery) interpelle, certains disent qu'il vaut mieux en rire. Il faut aussi visionner : Confronting the Evidence et aussi Painful Deception. On n'arrête pas de nous dire que nous sommes libres et responsables. Mais est-ce vrai ? Est-ce que nous sommes anesthésiés ? Est-ce que nous existons seulement ?

 

     C'est déjà fait, tu as visionné Loose Change, Confronting the Evidence, et aussi bien sûr Painful Deception - dont les liens sont plus haut / Explication - Mise en question - Mise en action. Dis moi, comment faire pour être un homme ?



     Que ce soit le monde du travail, ou celui des flics et des voyoux - le jeu officiel, je ne parle pas du tout de ce qui se passe vraiment, me correspondrait assez - pour l'instant. Mais c'est pour mieux aveugler et tromper tout ce qui peut rester d'Individu.


     Mais nos soi-disant démocraties et leurs valeurs sacrées ne sont (probablement ?)  que des oligarchies invisibles. Ici l'image et l'apparence sont trompeuses, la réalité plus complexe qu'elle ne le laisse paraître.


     Ici nous sommes dominés par des visqueux, des mafieux superstitieux et des rats menteurs et assassins ?!! Mais à travers la vie de leurs maîtres et de leurs stars, ce sont bien mes contemporains qui voudraient s'aimer. On se demande ?!

 

 



                                                        

 

 

 

 

     Je crois vraiment que c'est vrai, et j'en suis sûr à 98 %.


     D'ailleurs ce monde là n'est pas que le mien, et il ne fait pas que refléter mon seul état d'esprit.


     A force de me tenir en si grande estime, dis-moi, où est-ce qu'ils veulent que j'aille ?



          "La force qui gonfle le cou du lion
          ne vient que du lion lui-même :
          et il ne peut compter sur elle
          que s'il obéit à son instinct..."

          (Les Mille et une Nuits)

 

 

   Odal GOLD       www.odalgold.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 



11/05/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


This is my Odal Gold Blog. I'm just a poor boy !------- Odal GOLD


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion