Le Soleil au Zénith

Une religion gentille et tolérante

 

 

 

      Le pouvoir religieux permet de disposer des corps et des esprits sans l'acier des mercenaires ni l'or des marchands. Mais les prêtres, les politiques et les « marchands remplis de persuasions » sont souvent les mêmes hommes avides de ce vrai pouvoir.

     (Et la plupart des victimes à leurs jeux, à travers les grandes messes populaires et les journaux people, ne veulent que s'aimer à travers eux.)

 

     Concernant l'Afghanistan par exemple, la vérité est que nos gouvernements ont décidés d'appuyer certains Talibans contre d'autres Talibans. Ils veulent construire un pipeline à travers l'Afghanistan pour détourner le pétrole de l'Azerbaïdjan et des autres anciennes colonies asiatique de feu l'URSS. Elles en regorgent.

 

     Le terrorisme n'est qu'un prétexte et la lutte contre l'obscurantisme n'est qu'un trompe l'œil. Les marchands, les prêtres et politiques marchent main dans la main. Les soldats occidentaux qui occupent le terrain en Afghanistan et y meurent parfois ne sont que les mercenaires des oligarchies mafieuses et financières qui nous dirigent vraiment.

 

     (L'image ci-contre, c'est la réaction de Carrefour lors de  l’épisode des caricatures danoises : « Carrefour don't carry danish products ».)

 

     Prenons le procès de l'apostat Abdul Rahman en Afghanistan. Ce procès n'a été que l'une des nombreuses illustrations de ce que cache vraiment « l'humanisme » occidental et les régimes qu'il défend en vérité. Je commence par citer :

 

 

 

Kaboul empêtré dans le procès de l'Afghan chrétien -- par Daniel Cooney- AFP


 KABOUL (AP) -- Kaboul cherche à trouver une issue à la crise déclenchée par le procès d'un Afghan converti au christianisme. Alors qu'Abdul Rahman, 41 ans, risque la peine de mort en vertu de la loi islamique, on évoque désormais de plus en plus son état psychique, qui pourrait lui éviter les poursuites.

 

 La dénonciation internationale de cette affaire a connu mercredi un point culminant: le très chrétien président américain George W. Bush a exprimé son inquiétude, se disant "profondément troublé", et attendant de Kaboul qu'il "respecte le principe universel de la liberté", et protège la liberté religieuse.
Jeudi, la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice a téléphoné au président afghan Hamid Karzaï pour lui demander de trouver une "solution positive" à ce dossier, selon le porte-parole de Mme Rice, Sean McCormack.

La chancelière allemande Angela Angela Merkel a déclaré à la presse avoir reçu l'assurance de M. Karzaï de ce que l'accusé ne serait pas condamné à mort. Elle a affirmé que l'Union européenne se prononcerait en ce sens. Son ministre des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier a souligné que l'Afghanistan avait signé les accords internationaux assurant la liberté de culte.

Désormais, estiment les observateurs, le gouvernement afghan, qui survit sous perfusion  internationale, cherche une porte de sortie. Selon un diplomate occidental et un responsable humanitaire s'exprimant sous le couvert d'anonymat, Kaboul cherche à mettre un point final à la polémique sans pour autant mécontenter les Afghans, dont bon nombre veulent voir Abdul Rahman sévèrement puni.
Ce dernier est poursuivi pour apostasie, un crime en vertu de la charia, la loi islamique. Cet ancien travailleur médical avait abandonné l'Islam il y a 16 ans, se convertissant au christianisme alors qu'il travaillait dans les camps de réfugiés du Pakistan.

 

 

     Sur la photo ci-dessus, l'air extatique et illuminé de Abdul Rahman a quelque chose de typiquement chrétien. L'air « possédé », brutal et « banditos » de ses geôliers rebute t'il vraiment plus ? Qu'en penses-tu ?? ?  

 

Son procès s'est ouvert la semaine dernière, et l'accusation a réclamé la peine de mort, le prévenu refusant de se convertir à nouveau à l'Islam, comme on le lui proposait pour y échapper. L'affaire a ainsi déclenché un tollé international qui semble avoir surpris Kaboul par son ampleur. 


 Mais mercredi, le procureur Sarinwal Zamari semblait baisser la garde et changer de ligne. "Nous pensons qu'il pourrait être fou. Ce n'est pas un homme normal, il ne parle pas comme un homme normal", expliquait-il à l'Associated Press.
Selon Moayuddin Baluch, conseiller ès religion du président Hamid Karzai, Abdul Rahman va faire l'objet d'une expertise psychologique. "Les médecisn doivent l'examiner. S'il est mentalement inapte, de toute évidence l'Islam ne peut pas le punir. Il doit être pardonné, et les poursuites abandonnées". 

On ne savait pas exactement quand cette expertise médicale doit avoir lieu, ni quand le procès doit reprendre, alors que les autorités interdisent à la presse tout accès au prisonnier.
Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et d'autres pays présents en Afghanistan se sont inquiétés du sort de l"Aghan chrétien". Le secrétaire général de l'OTAN Jaap de Hoop Scheffer compte demander au président Karzaï d'abandonner les poursuites.
Mais selon Khaleeq Ahmed, porte-parole de Karzaï, Kaboul ne compte pas intervenir dans une affaire judiciaire. Mais le gouvernement compte garantir que les droits de l'homme seront respectés.

                                                                                       (AFP - Texte de Daniel Cooney)

  

     Finalement, c'est en homme libre qu'Abdul Rahman a quitté la prison de Policharki, dans les faubourgs de Kaboul, dans la nuit de lundi à mardi, sous la pression occidentale. Abdul Rahman qui encourait la peine de mort pour avoir renié l'islam et embrassé le christianisme, a été acquitté. Mercredi, il a quitté son pays mercredi pour gagner l'Italie. 

 

     Les européens sont censés mourir pour l'Afghanistan. Quand on regarde bien cette histoire et la photo ci-dessus : de quel coté de la frontière la peur se comprend-elle le mieux, de « l'Italie qui défend le régime afghan » ou de l'Afghanistan ? A quelle sauce du fameux Python préfères-tu être hypnotisé et digéré ?

 

     (A moins qu'un nouvel Apollon solaire ne lance, à temps, sa flèche sur le fameux serpent de Delphes ?

 

     Non, toutes les religions ne tendent pas vers le même but. Et leurs voies ne sont pas impénétrables. Et non, elles ne cherchent pas toutes l'harmonie pour l'homme et sa place partagée dans le Cosmos.

   Et même la religion de l'argent ou de la raison ne cherchent  pas une telle harmonie.

 

     « La morale (du latin moralitas, « façon, caractère, comportement approprié ») se rapporte au concept de l'action humaine qui concerne les sujets du juste et de l'injuste également désignés sous les nom de bien et mal ».(Wikipédia)

 

     L'axe du Mal constitué par les terroristes internationaux existe vraiment sur cette terre ? Vraiment ???

 

     Mais peut-être que pour être obsédés de morale comme vous l'êtes, et même pour parler comme vous le faites d'un « axe du Bien » - c'est vous, tout simplement, qui êtes « méchants » ?? !? !




      Les religions sont le fait des hommes méchants, je pense.

 

     En ce qui concerne plus particulièrement le dieu jaloux des Sémites, Mil parle d'une terrifiante idéalisation de la méchanceté.

 

     Caetani, écrivant au début du siècle, parle de toute l'immorale brutalité du Dieu tyranique des Sémites...

 

     Mackie avait remarqué que les conceptions des musulmans ont pour conséquence...

     ...que décrire Dieu Lui-même comme bon se réduirait à la déclaration triviale que Dieu S'aime Lui-même, ou S'aime tel qu'Il est. Cela voudrait dire que l'obéissance aux règles morales n'est simplement qu'un conformisme prudent mais servile aux exigences arbitraires d'un tyran capricieux.

 

>>>     Pourquoi je ne suis pas musulman – Ibn Warraq 

      

 

Les athées et seuls cartésiens et adorateurs de la Raison et des savants ne sont pas meilleurs à mes yeux :

 

 

     Et je me trouve aussi obligé de discuter avec les adeptes, discussion obligatoire pour la survie dès qu'ils acquièrent une once de pouvoir. Et tous ces autres qui ne sont pas judéos ont également les mots ensorceleurs et mielleux. Ils sont les sectateurs du serpent Python qui veut empoisonner ses victimes et les digérer.

     Et il faut que j'ajoute que les athées et seuls cartésiens et adorateurs de la Raison et des savants ne sont pas meilleurs à mes yeux. Leur adoration me semble suspecte. Ils voudraient dans les seules entrailles de leurs victimes « vivisectionnées » et sacrifiées sur l'autel des connaissances – connaître le secret des pouvoirs de l'univers et de la vie éternelle.

     Ils sont presque tous du coté obscur de la magie de la Raison et du siècle des lumières, si tu vois ce que je veux dire ?

 

    Leurs religions sont toutes également maléfiques, et leurs moyens d'aboutir démontrent à quel point ces rois-sorciers et leurs peuples le sont aussi.

 

 

    Le Moyen-âge est partout comme en suspension. Il se profile même de sa manière classique, celle des rois-sorciers judéo pour ce pays où nous vivons.

     Et je ne suis pas plus un sectateur des Nationales, de l'Internationale ni des Multinationales.

 

     Le premier stade avec celui du bonheur, dans une vie, est l'ingénuité.

     Mais bientôt l'orage dû au savoir, et l'expérience, rendent sombre et un peu amer. Le bonheur et l'innocence du soleil matinal, et l'ingénuité, semblent bien envolés.

     Avoir foi en soi-même, on ne peut plus. C'est qu'il faut trier et mastiquer les informations, et cela demande des remises en cause, de l'énergie, des efforts, des contrac­tions, de la souffrance.

 

     J'ai lu « L'Antéchrist » de Nietzsche et je l'approuve à la lettre. Je suis un intégriste Nietzschéen. Tu veux un dessin, Man ?

 

 

 

                                              Odal GOLD

 

                                                                          www.odalgold.com

 

 

 

 

 

 



11/05/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


This is my Odal Gold Blog. I'm just a poor boy !------- Odal GOLD


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion