Le Soleil au Zénith

L’invincibilité d’Achille, dans la Guerre de Troie

 

     L’invincibilité d’Achille, dans la Guerre de Troie

 

     (Vu et commenté par un moins illustre quidam, qui ne dira pas son nom et dont, bien sûr, je me désolidarise complètement)

 

 

     « « Des versions légèrement différentes racontent que c'est Prométhée qui annonça à Zeus que si Thétis lui donnait un fils, celui-ci le détrônerait et serait maître du ciel. Ou encore, ce serait Thétis qui aurait refusé de s'unir à Zeus, par égard pour Héra qui l'avait élevée. De colère, et pour la punir, Zeus aurait alors décidé de la marier, de gré ou de force, à un mortel. Les dieux résolurent de lui donner Pélée comme mari. Mais elle s'y refusa. Comme déesse marine, elle possédait le don de prendre toutes les formes qu'elle voulait. Elle en usa, et se transforma successivement, pour échapper aux embrassements de Pélée, en feu, en eau, en vent, en arbre, en oiseau, en tigre, en lion, en serpent, et finalement en sèche.

 

 20171208_102805-bien.jpg

 

     La mariage avec Thétis

 

     Pélée, instruit par les conseils du centaure Chiron, la tint solidement et, à la fin, elle redevint déesse, et femme. La noce eut lieu sur le mont Pélion. Les dieux y assistèrent ; les Muses chantèrent l'épithalame, et chacun apporta un cadeau aux nouveaux époux. Parmi les cadeaux les plus remarquables, on cite une lance de frêne, offerte par Chiron, et deux chevaux immortels, Balios et Xanthos, présents de Poséidon. Ces chevaux se retrouveront, plus tard, attelés au char d'Achille.

Le mariage ne fut pas heureux. Thétis donna, il est vrai, des enfants à Pélée, mais elle les tuait, en essayant de les rendre immortels. Si bien que, lorsque Pélée, pour sauver Achille, le dernier-né, le lui arracha des mains alors qu'elle le trempait dans le feu, elle s'enfuit, et depuis, refusa obstinément de reprendre la vie avec lui. »

>> http://www.alex-bernardini.fr/mythologie/Pelee-pere-achille.php

 

  

    Ici, dans cette normalité qui au fond me correspond si bien : Pélée, qui avait tué l’un de ses frères par jalousie, serait condamné pour ses actes à 15 ans de prison au moins et Thétis (qui me fait au fond penser psychologiquement à beaucoup de mères par ici, en potentialité) serait condamnée pour ses actes à l’asile psychiatrique avec suivi à vie.

 

 

     Gare aux pt'its délires des petites abeilles !

 

     « L’histoire rapporte que les mères des jeunes enfants aztèques sacrifiés au dieu Tlaloc pour avoir de la pluie, étaient gaies et contentes, surtout quand leurs enfants pleuraient beaucoup avant et pendant qu’on les égorgeait, parce que la pluie serait abondante et bienfaisante. Les mères actuelles des petits Indiens sont aussi très gaies et très heureuses quand ces petits sont sacrifiés de bonne heure au dieu des juifs, devenu aussi par la vertu de l’oiseau saint, le dieu des Aryens d’Occident, car elles sont certaines alors d’avoir fourni des anges au ciel qui leur tendront les mains pour y monter aussi un jour. » 

      >> "  Mémoires d’un paysan Bas-breton " de Jean-Marie Déguignet 1834-1905 (Pocket)

 

      Les humains de ce XXIème siècle, ils ont le ventre rose, ils savent tous lire et écrire. Ils sont tous beaux, ils sont tous remplis d’émissions interactives, ils sont comme des diamants synthétiques et brillants.

 

      Mais qu’est-ce qui ne va pas chez eux souvent ?

 

     Et les bourdons tarés pas mieux.

 

     Quelle part de vérité y a-t-il dans ces aphorismes ici déversés ? Qu'en penses-tu, Man ? »

 

 

     Moi je dirais juste : tout cela est certainement plus compliqué qu'il n'y parait de visu dans ces récits mythiques et mythologiques. Cela dit, toutes ces histoires de dieux et de héros font bien partie de ma psyché humaine et je les apprécie beaucoup.

     Mais pourquoi ces mythes ne parlent-ils jamais ni d'extraterrestres ni de la vie sur les autres étoiles ?

     On nous cacherait des choses ?

     Même aujourd'hui ?

     (ECCE HOMO (Nietzsche))

 

 

     « Je pense qu'il y a un Dieu, mais ce Dieu, je ne le connais pas. Par contre, je pense que j'ai une très bonne étoile. »

                                                          (Johnny Hallyday (1943 - 2017))

 

 

                                              Odal GOLD

 

                                                                          www.odalgold.com

 

 

                               

                                     

     Petites recherches en parallèle :

 

     Il parait que chez ces Indo-Européens, le dieu Chronos mangeait ses enfants, avant que le dieu Jupiter ne se révolte... et gagne dans sa guerre contre son père :

     « La haute sorcellerie, avez-vous déjà entendu parler ? Elle est bien connue en Afrique et est considérée comme la plus grande manifestation de la puissance occulte des sorciers maléfiques. Mais qu’en est-il lorsqu’elle est utilisée pour « manger » une victime ou pour la réduire à néant ? »

     >>  Haute Sorcellerie : Comment Opèrent Les Sorcières Pour « Manger » Leur Victime

 

 

      « Dans la culture maya, les sacrifices sont des honneurs faits aux dieux mais aussi aux êtres sacrifiés : humains comme animaux. Il faut donc mériter le sacrifice, ce dernier étant « la plus belle des morts ». Les vainqueurs du jeu de balle Maya avaient donc le privilège de mourir par décapitation. »

     >>  Les vainqueurs du jeu de balle Maya avaient donc le privilège de mourir par décapitation.

 

      A l’avènement du patriarcat, lorsque le géniteur devint père en s’appropriant les enfants de la mère par le mariage, il s’ensuivit une guerre terrible d’autorité parentale. A qui appartenait l’enfant ? A la famille de la mère ou à celle du père ? Pour affirmer sa propriété sur l’enfant, le père instaura le sacrifice du premier né, qui fut ensuite remplacé par la circoncision masculine.

     >>  ... le sacrifice du premier né, qui fut ensuite remplacé par la circoncision masculine.

 

 

 

     « Les albinos sont pourchassés et sacrifiés en Afrique car on leur voue un « culte » qui nécessite leur sacrifice à cause de croyances et de rites. » C'est aujourd'hui.

     >>  Sacrifices d’albinos chez les Africains

 

 

 

     De tout cela : apparemment, il y en a qui y croient plus que moi, aujourd'hui.

 

 

 

 

                                         



05/12/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


This is my Odal Gold Blog. I'm just a poor boy !------- Odal GOLD


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion