Le Soleil au Zénith

A l’envers du miroir d’Indiana Jones




     La politique « average »


                 Average price: prix moyen.
                 Average unit value: valeur unitaire moyenne.
                 Average cost: coût moyen.
                 Average sales: moyenne des ventes.
                 Average yield : rendement moyen.
                 Average access time: temps d'accès moyen.

                 To average out: faire la moyenne
                 To average down: faire une moyenne à la baisse (finances).

 

 

 

 

                 A the average speed of...: à la vitesse moyenne de...
                 Goal average: différence de buts.
                 Average due date: échéance commune.
                 Average corrected for seasonal variations: moyenne corrigée des variations saisonnières.
                 Geometric average: moyenne géométrique.
                 On the average: en moyenne.
                 Rough average: moyenne approximative.

 

     Sarah Palin se vantait et se présentait comme particulièrement « average » et c'était son slogan électoral favori. « Joe le plombier » a aussi été l'une de ses plus fameuses références électorales. Joe le plombier était l'archétype de l'"average Joe" (monsieur tout le monde).

 

     « Joe le plombier (Joe the Plumber en anglais[1]), de son vrai nom Samuel Joseph Wurzelbacher, est un employé de Newell Plumbing & Heating résidant à Holland, Ohio aux États-Unis qui s'est retrouvé sous le feu des médias au cours de l'élection présidentielle américaine de 2008 à la suite de sa rencontre avec Barack Obama (Parti démocrate) et aux commentaires qu'elle a engendrés, notamment ceux du candidat républicain John McCain. Son nom aurait été mentionné par l'un et l'autre des deux candidat au moins 26 fois[2],[3],[4] lors du troisième et dernier débat entre les deux principaux candidats à la présidentiel le 15 octobre 2008[5] à propos de la fiscalité des petites et moyennes entreprises. » (Wikipédia) »

 

 

 

 


 

     (La célébrité soudaine de Joe le plombier a suscité l'intérêt d'enquêteurs de tous poils qui ont rapidement établi que le monsieur en question ne travaillait pas légalement comme plombier.)

 

     Malgré tout, les citoyens ont probablement les gouvernements « average » qu'ils méritent ?

 

 

 

 

      Le dieu « average » des gens qui estiment trop l'argent

 

     Comment expliquer que l'argent et le travail puissent à ce point là tout dominer et tout tenir ? Que ce sont souvent des êtres dépourvus de toute pitié mais toujours la larme à l'œil dès qu'il s'agit de faire la morale – souvent lâches, vulgaires, incultes, avec en plus un QI très moyen voir inférieur, les Georges Bush, les Sarah Pâlin, les Sarkozy, les José Manuel Barroso, etc., etc.… – qui nous dominent de manière oppressante – dans la vie politique comme dans notre vie culturelle, professionnelle, etc.…. ?

     Les premiers seront les derniers, selon la promesse évangélique chrétienne – le temps semble accomplie ? Et la foule semble totalement en phase avec ses dirigeants, beaucoup ne comprennent déjà plus qu'on puisse s'aimer autrement qu'à travers ces gens. Déjà la foule fait corps avec ses dirigeants « average » ?

 

 

 

 

     Pour que de telles soi-disant élites de la World Compagnie puissent prendre le pouvoir et le tenir si bien – dans quel état d'anéantissement il lui faut avoir plongé ceux qui, au moins enfants, ont eu le temps d'avoir d'autres visions et d'autres rêves que le « rêve américain du nouveau riche, de l'ancien misérable parvenu et qui une fois tiré de la misère matérielle est justement, dans sa démarche, pour toujours un misérable en quête de richesse » !

 

     « Nous allons vous presser jusqu'à ce que vous soyez vides puis nous vous emplirons de nous-mêmes. »

                                                                                           Georges Orwell 1984

 

     Nos dirigeants « average » sont aussi des People qui remplissent le vide de nos vies. Ils ont été choisis par les gens parce qu'ils sont à la fois les meilleurs maîtres possibles et les meilleurs amis people des gens.

 

      Nous sommes vos amis « average ».

 

     Et ceux qui pourraient résister à cet anéantissement, à cette folie, à cette stratégie du Choc et de l'électrochoc, à ce lavage de cerveau et de cœur, violents – les prêtres du dieu Mammon (le dieu « average » des gens qui estiment trop l'argent) leur brûlent le cœur dans leurs cérémonies secrètes. Exactement comme dans le film d' « Indiana Jones et le Temple Maudit ».

 

     Dans ce film, les Thugs vénéraient la déesse noire de la destruction, Kali. Il y a dans ces séquences de méchants adeptes de Kali qui terrorisent les enfants et qui brûlent les cœurs des sacrifiés à Kali la noire.

 



 

 

     Ici les Thugs, ce sont les sociétés secrètes composées de femmes et d'hommes aux lunettes d'écailles ? Ils ne sont pas peinturlurés à la manière des indiens, mais leurs rites sont tout aussi cruels. Mais jamais ces adeptes de la société du travail et de Wall Street ne voudront admettre qu'ils en font autant – malgré l'évidence – car telle est leur pouvoir de dissimulation.

 

     Car comment expliquer autrement leur ascendance et la servilité ambiante à leurs jeux « average » ? Ce serait vraiment la plupart des gens qui sont de leur bord, par lâcheté et par goût ?

 

 

      (Prenons la seule Affaire Alègre, Bien que le reportage de France 2 a lavé plus blanc que blanc toute l'histoire, l'association Stop à l'oubli, qui regroupe des familles de victimes, réclame inlassablement la vérité dans 48 dossiers de crimes ou de disparitions non élucidés.

 

 

     « L'association recense ainsi par exemple 17 "suicides à la toulousaine", ces cas flagrants de meurtres qu'on tente contre l'évidence de camoufler. Saviez-vous par exemple que Hadja Benyoucef a été retrouvée "suicidée" avec une corde au cou, une couche-culotte pliée en huit dans la bouche et un couteau à travers la gorge ? Ou qu'Edith Schleichardt, au cadavre découvert sur le bord d'une route, jupe relevée, une bombe lacrymogène entre les cuisses, avec six dents cassées et un éclat d'émail dans la gorge, dont l'autopsie a conclu à la probable "mort violente avec intervention d'une tierce personne", s'est pourtant "suicidée" elle aussi ? Stop à l'oubli a collecté nombre de faits et témoignages concordants autant qu'explosifs sur les liens à Toulouse entre policiers, milieu, notables et magistrats-enquêteurs, le tout couvert par les deux derniers ministres de la justice. »

 

 

 

 

 

      Quelle horrible tête que celle de ce Patrice Alègre, n'est-ce pas ? Il y a des Thugs en Occident ? Peut-être bien, selon cet article extrêmement intéressant sur « notre civilisation si suspectement toujours morale » :

     «  Manipulations, Réseaux pédophiles et Services Secrets » : une théorie à considérer, même ici en Europe, sur le site Mecanopolis

     >>> http://www.mecanopolis.org/?p=19502

     Cette théorie est-elle vraiment paranoïaque, qu'en pensez-vous ?

 

     Et aussi : Perben, Baudis, Alègre, un nouveau volet révélé par les enfants de feu le magistrat Pierre Xanti >>> [lien]

 

     Il y a, d'après l'association Stop à l'oubli, « les disparitions de scellés, refus d'entendre certains témoins, menaces, entraves à la recherche de la vérité et autopsies bâclées par deux médecins légiste, etc., etc... »

 

 

 

 

     Dans le film d' « Indiana Jones et le Temple Maudit », on voit des sacrifiés dont on prélève le cœur, et qui n'en meurent pas tout de suite. Ils sont privés de leur cœur mais terrorisés et toujours conscients, puis ils sont précipités dans la terre incandescente du sous-sol du Temple. Puis le prêtre fanatique des Thugs présente le cœur encore palpitant (à son idole la statue de Kali) qui s'enflamme à son tour spontanémment et se consume comme sous l'effet d'une magie noire.

 

     Moi je ne parle pas de Kali, qui est une bien autre histoire, ni des Thugs, mais je parle de nos dirigeants si « average » et de leur Idole à eux. Leur Idole est quelque chose comme nos dirigeants eux-mêmes, quelque chose comme Wall Street, quelque chose comme le travail des damnés de la terre, quelque chose comme le dollar avec marqué dessus « In God we trust ».

 

     A propos de cette société là, qui nous commande de « travailler toujours plus pour gagner toujours plus, on se demande bien pourquoi, si ce n'est pour mieux nous réduire en dépendance ou nous anéantir – il y a effectivement quelque chose de religieux, de mystique, digne du film le plus extraordinaire et le plus haletant sur une magie noire sortie de la nuit des temps.

 

     Cette magie noire qui brûle littéralement (au propre) les cœurs et qui sort de la nuit des temps, c'est celle de Mammon, le dieu « average » des gens qui estiment trop l'argent, ou l'autre face de Jéhovah ? – ou comment se faire le Berger du peuple « average » quand on est soi-même  « average ».

     Et je me demande si notre réalité occidentale n'est pas bien pire que la fiction allégorique (à l'envers du miroir) d'Indiana Jones et le Temple Maudit.

 



 

 

           Odal GOLD     www.odalgold.com



 

    PS :

 

     J'ai seulement des manières de me poser des questions. Tu te poses trop de questions ?

     

     Cela ne vous a jamais interpellé qu'on offre de remplir notre esprit avec un Héros (Indiana Jones) dont l'attribut principal est un fouet ?

 

 

 


 

     Définition du « fouet » :


     « Cordelette de chanvre ou de cuir, qui est attachée  à une baguette, à un bâton, et dont on se sert pour conduire et pour châtier les chevaux et autres animaux. » (wikipédia)

      On s'en « servait » aussi pour châtier les esclaves et les révoltés de tous poils.

 

    

 

 

 

 

 



08/01/2009 0 Poster un commentaire

Liens

Voir les articles de la catégorie A l'envers du miroir d'Indiana Jones

This is my Odal Gold Blog. I'm just a poor boy !------- Odal GOLD


Recommander ce blog | Contacter l'auteur | Signaler un contenu | RSS | Blog4ever | Espace de gestion