Le Soleil au Zénith

L'oeil qui sait tout

 

 

     « Bien que l’œil soit traditionnellement associé à la lumière, à l’intuition, à l’intelligence, à la raison et à l’éveil spirituel, le regard intérieur possède une vision nocturne et une conscience plus sombre qui lui permet de déchiffrer les rêves ainsi que tous les éléments inconscients et émotionnels qui participent également d’une compréhension humaine globale.

     Cette dualité de la vision et de la conscience reflétée par l’image de l’œil se retrouve également dans l’antagonisme « un œil contre deux ». La vision monoculaire, comme celle du cyclope, l’œil brulant, foudroyant et sondant de la déesse égyptienne Sekhmet ou même « l’œil omniscient divin », peut représenter une conscience limitée, destructrice, envieuse et paranoïaque. De même, le menaçant et désastreux « mauvais œil » nécessite qu’on se protège et qu’on le détourne avec des talismans apotropaïques (Un objet apotropaïque (du grec apotropein, « détourner ») conjure le mauvais sort, vise à détourner les influences maléfiques…) » [1

 

     Internet est mon œil dans cette nuit tranquille, œil dont nos princes des villes ont peur, car de nos jours ils vivent surtout la nuit pour mieux s’y cacher.

     Les gens disent parfois du mal de mon symbole-talisman. Mon symbole-talisman est la chouette, l’animal sacré d'Athéna et d’Apollon, dont le regard perçant traverse la nuit et l’illumine de lumière et de compréhension, l’animal nocturne qui fait la peau aux rats et aux autres Mickey des « Disneyland ».

      (D'ailleurs Athéna, déesse-femme guerrière, vient d'un temps dont on ne nous enseigne rien, où les femmes libres antiques (grecques ?) portaient les armes, apparemment)

 

     «  L’œil a toujours eu cette aura magique ; il brille, scintille, s’éteint, irradie. Il reçoit et émet de la lumière, regarde vers l’extérieur et l’intérieur ; c’est une fenêtre sur l’âme et sur le monde. Il révèle et perçoit. Perçant, il voit au travers  des apparences. Il peut aussi en voir trop ou ne rien voir du tout. L’œil illumine, comprend, exprime, protège, brûle et fixe. Nous nous sentons reconnus au travers du regard de l’autre et éprouvons du désespoir ou du chagrin à ne pas être vus.

     La perte d’un œil ou de la vue peut conduire à un état curatif ou créatif, à l’ouverture sur la clairvoyance, au « troisième œil » ou à la «  vision intérieure », à la conscience trans-personnelle. Relevant de la dynamique psychologique de la dissolution, du sacrifice et de la reconstitution, les yeux perdus ou inexistants sont symboliques de la transformation d’une certaine forme de conscience (d’une façon de voir) à une autre. Allant dans les deux sens, cela peut revenir à l’adage « Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir », ou renvoyer à une « vue » et une conscience dépendant davantage d’une vision intérieure que des perceptions sensorielles. En matière de sagesse, la « seconde vue » a toujours été considérée plus juste ou « visionnaire » que les yeux eux-mêmes. Un « témoin oculaire » peut s’être trompé mais la justice voit la vérité parce qu’elle est « aveugle ». [2]

 

     Télévision, « la drogue d’une nation ». Autre œil, autre écran. J’ouvre ma télévision.

 

     Dans ce documentaire de la série « Un œil sur la planète », on nous apprend que la compétition c’est la vie, et que la vie c’est la compétition, qu’il faut donc se résoudre à travailler plus… pour être plus compétitif.

     Mais…

     Et puis je vois un chômeur en Allemagne avec un 666 tatoué sur ses doigts, il a quelques diplômes mais on ne lui propose à 36 ans qu’un job obligatoire de livreur de pizzas. Il me fait penser à un de ces bagnards américains, en tenue orange, que l’on programme aux USA pour ne penser qu’au travail et surtout à la bagarre entre eux (les braves millionnaires là-bas sont les nouveaux romains qui raffolent des esclaves particulièrement abrutis et des spectacles de cirque).

 

 

 

 

      « Pour pouvoir boire dans la fontaine du savoir, Odin a dû sacrifier un de ses yeux pour démontrer sa volonté d'acquérir les connaissances du passé, du présent et du futur. Pendant qu'il s'abreuvait à la fontaine, il vit les douleurs et les dérangements qui tomberont sur les hommes et sur les dieux ainsi que les raisons de ceux-ci. Mimir accepta l'œil d'Odin et celui-ci repose au fond de la fontaine en signe que le père des dieux a payé le prix pour recevoir le savoir. » [3]

     Mais peut-être que l’œil qu’Odin offrit au géant pour acquérir la sagesse n’était qu’un œil de verre, comme la télévision, qui n’est bénéfique qu’à celui qui en accepte aussi le prix ?

 

     Un peu plus loin, toujours dans ce documentaire de « Un œil sur la planète », en Allemagne, je vois un homme et une femme, assez âgés, également avec quelques diplômes qui n’ont rien à voir avec le poste proposé par une gérante de restaurant.

     Dixit cette gérante de restaurant :

     « Nous ne voulons pas de simples passeurs de plats. Dans notre « restaurant à la française », nous avons coutume de dire que c’est votre âme que nous voulons ! »

 

     « Toutefois, le regard intense de l’œil unique peut également représenter une vue unifiée où le dualisme entre la vision intérieure et extérieure semble être résolu, tout comme il l’est dans le cerveau quand la lumière se transforme en une autre forme d’énergie électrochimique. » [4]

 

    Je crois que dans ce restaurant, ils ont coutume de dire très exactement ce que beaucoup pensent très fort.

 

 

                                                                                         

 

                                                                         Odal GOLD

 

                                                                         www.odalgold.com

 

 

 

                                                 [1] « Le Livre des Symboles »

                                                     Réflexion sur des images archétypales

                                                     (Taschen)

 

                                                 [2] « Le Livre des Symboles »

 

 

                                                 [3] Wikipédia

                                                    >>> http://fr.wikipedia.org/wiki/Odin

 

                                                 [4] « Le Livre des Symboles »

 

 

 

 

 



01/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


This is my Odal Gold Blog. I'm just a poor boy !------- Odal GOLD


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion