Le Soleil au Zénith

To win France

 

 

     On nous met toujours devant les intégristes musulmans. Et ils ne sont pas tristes, et ils rêvent bien d'établir le djihad sur le monde.

 

     Mais dans le dos, on a comme un couteau assassin, on a tous les intégristes chrétiens, et ils sont bien plus subtils (jésuitiques), plus puissants et plus nombreux. Pour eux, il n'y a pas de place pour nous, nous, les sceptiques et les très sceptiques.

     Dans leur monde à eux, il y a de la place pour les fanatiques musulmans –  mais pas pour les athées, les agnostiques, les bouddhistes. Ils rêvent d'en revenir au temps des croisades, avec des croisés courageux chevauchant des B52 et des infidèles dépenaillés armés de cimeterres rouillés – avec au milieu leur Terre Sainte (qui est pleine de cailloux et de vindictes) sur une Terre plate créée il y a 7000 ans (c'est écrit en français, dans nos livres).

   

   Je parle aussi là des « 40 millions d’ Evangélistes américain, entre autres, qui soutiennent Israël, car ils attendent le retour de Jésus en Palestine ». Et ces fondamentalistes américains sont plus sionistes que les sionistes. On nous met devant les (des) fanatiques musulmans, et ils existent bel et bien, même sous nos latitudes, j’en ai rencontré, et ils ne rigolent pas. Mais dans le dos on a les (des) fanatiques fondamentalistes juifs et chrétiens.

March_of_Imperial_Soldiers.jpg
 

   Je me méfie surtout des Empereurs Siths  Palpatine-Dark-Sidious-Bush-Obama-ceux-d'avant-et-ceux-d'après, et de leurs Marines Stormtroopers, qui nous mettent toujours les fanatiques en travers de la gorge, après les avoir eux-mêmes créés, armés et propulsés comme en Yougoslavie, en Irak, en Afghanistan, en Syrie, etc. C'est pour mieux nous enfoncer un couteau dans le dos (ou l'ordre 66).
 
IX. L'Ordre 66
>>> http://www.starwars-holonet.com/encyclopedie/evenement-ordre66.html

 

    "Palpatine ouvrit une communication sécurisée avec tous les Commandants clones. Il leur ordonna d'exécuter l’Ordre 66, un ordre comme bien d'autres qui avait été appris à tous les clones, sauf que celui-ci leur indiquait que les Jedi étaient devenus des traîtres et qu'ils devaient être éliminés. Sur des centaines de monde, les troupes clones se retournèrent sans hésiter contre leur Général Jedi, les exécutants sans pitié. Certains Jedi parvinrent à s'en sortir, par chance ou grâce à leurs talents, mais la Purge Jedi avait commencé. Pendant ce temps, Dark Vador accompagné de la 501ème Légion massacrait tous les occupants du Temple Jedi. Désormais, Palpatine n'avait plus aucun ennemi. "

  

    

     Y aurait-il un rapport entre l’Empereur Sith Palpatine-Dark-Sidious (du côté obscur de la Force) et la religion noachide / le Noachisme ? [voir l'article consacré à  « La religion dite noachide » et aussi celui consacré à « La religion des francs-maçons (noachide) » car la religion noachide est apparemment celle des francs-maçons].

     Avec le « Noachisme », et en imaginant que ce soit les intégristes de cette religion monothéiste qui l'emportent, et cela est plus qu'envisageable un jour : même plus de chrétiens, de musulmans, en tous cas tels qu'ils se définissent aujourd'hui. Plus de païens, de bouddhistes, d'hindouistes, de taoïstes, d’athées, d’agnostiques, de sceptiques et de très sceptiques : ils ne sont « pas dignes d’être sauvés » (traduction assez « évidente » pour les intégristes éventuels : ils ne sont pas dignes de vivre).

     Ainsi l’Empereur Palpatine-Dark-Sidious (du côté obscur de la Force) pourra-t-il établir pour toujours l’ordre des Sith.

 

 

 

 


                                                                                         Interview wafa sultan
                                                                          envoyé par odalgold

 

 

 Déjà aujourd'hui, la population a des prédispositions :

 

     Ils sont des millions de fondamentalistes très moraux à rêver d'un gouvernement béni par les prêtres.

     Ils me parlent encore de Sainte Démocratie, mais c'est pour me faire oublier que les premiers Rois aussi étaient élus (les derniers à avoir garder le système ont été les vikings).

     Et certains Présidents le sont presque déjà de pères en fils (la dynastie très chrétienne américaine des Bush, nord-coréenne des Kim Young Il, africaine des ...). Et un Président occidental de droit divin n'est peut-être plus si loin.

 

 

     Mais déjà leur Sainte Démocratie n'est plus que le moyen de m'aveugler, de me faire oublier ce pouvoir absolu qu'ils désirent de toute leur âme, et qu'ils possèdent déjà en partie.

     Ils ne se dévoilent pas encore tout à fait. 

 

     Sur France 5 - dans le film "Les oubliés du 11 Septembre" - on a pu voir qu'un rapport du département américain de la santé avait été intercepté et changé par la maison blanche. Il avertissait qu'il fallait se protéger contre les effets de l'air pollué par les « attentats » du 11 Sept., surtout pour les sauveteurs et les travailleurs immédiats du Ground Zéro.

     Coût estimé de cet intox de la maison blanche, prouvée par France 5, en morts divers de cancers, troubles respiratoires et maladies multiples et inédites : 30 000 morts dans les dix ans suivant le 11 Sept.

     Gain estimé par France 5 : la Bourse a fonctionné de nouveau un peu plus tôt.

 

     Cette information produite par France 5 montre que la vie de ses propres citoyens ne compte guère pour l'Amérique de l'Industrie des armes et du pétrole : qui a vraiment profité du 11 Septembre ?

 

     Gain immédiat pour l'Amérique : l'invasion devenue possible de l'Irak, et dans le même esprit prosélytiste (mi-religieux, mi-libéral), les Patriot Act, qui restreignent maintenant toutes les libertés civiques fondamentales.

     Aux US, sur simple soupçon de terrorisme, on peut maintenant être enfermé sans assistance d'un avocat, d'un juge, sans connaître ce qui vous est reproché, indéfiniment, sans contact ni droit au moindre coup de téléphone, puis légalement torturé, et puis (éventuellement) relâché sans explication.

 

 

 

 

      L'Irak a démontré quelque chose :

 

     L'article 2 de la Constitution irakienne (imposé par la si morale et si religieuse Amérique) stipule que : " Aucune loi qui contredirait les prérogatives de l'islam ne saurait être établie ".

[ Article (2) : 1st _ Islam is the official religion of the state and is a basic source of legislation : (a) No law can be passed that contradicts the undisputed rules of Islam.(...) ]

 

     Je conclu de cette information que, dès le début, les objectifs des américains n'étaient pas du tout la constitution, en Irak, d'une démocratie au sens où nous nous pouvons l'entendre, mais la matérialisation préméditée d'une conception du monde médiévale.

 

     Avant même d'attaquer l'Irak, ils avaient prévu de remplacer un état laïc par une théocratie de leur goût, qui partagerait les mêmes élans pour l'obscurantisme médiéval et (en passant) pour les multinationales (il est vrai que de la même manière les Eglises n'ont que faire des frontières).

 

     Eux, les fondamentalistes chrétiens,  ils seraient les nouveaux croisés, et en face d'eux ils n'auraient plus que des cousins aussi enragés qu'eux. On ne pourrait dorénavant plus faire un autre choix. Le monde entier baignerait alors dans le même monde mental de la Terre plate créée il y a 7000 ans, avec au milieu leur « Terre sainte » (qui certes, est pleine de vindictes et de cailloux).

 

 

 

     L'article no 2 de la constitution irakienne - qu'ont instaurés les politiques américains, et que défendent les soldats et l'empire américain - démontre que les objectifs de l'Amérique Religieuse de Bush étaient d'étendre, grâce au 11 Sept., un univers théocratique médiéval (avec sa foi, ses princes et ses gueux), ce qui reflète quand-même un drôle de psychisme de la part des américains. Le Dollar façon Bush n'était là que pour propager le créationnisme des intégristes : In God We Trust.

 

     Nul doute que les guerriers de l'Occident et les Commandeurs des croyants américains et de l'Occident inféodé ne veuillent aujourd'hui étendre une telle réussite à l'Iran et ensuite au reste du monde (s'ils le peuvent ?). Ils veulent le pouvoir temporel et le pouvoir spirituel.

 

      La raison de ces jeux de massacre je pense est plus religieuse et irrationnelle (pour nous) que la seule raison et volonté de s'accaparer le pétrole. On l'oublie souvent  mais malgré le coté réellement laïc de la Constitution américaine : le président américain jure sur la Bible et chaque ouverture du Congrès américain  commence par une prière, sur le billet d'un dollar on peut lire qu'"ils croient en leur dieu jaloux" / et plus de la moitié des américains sont des chrétiens fondamentalistes (alliés indéfectibles d'Israël dont la victoire finale peut signifier pour eux la fin des temps et celle définitive de leur dieu jaloux (SIC : !)) et des créationnistes qui rêvent aussi de croisades…

 

     Moi, je dirais que tous les hommes sont truands, et que c'est souvent les plus moralistes qui sont les plus tordus.

  

     

 

     En France il y a quelque chose que j'aime bien :

 

     Les américains, qui sont aussi souvent des fanatiques chrétiens, voient la laïcité à la française – et en plus les français sont un peu nombrilistes – comme un anti-monde de leur monde judéo-chrétien (qui est plein de cailloux et de vindictes).

 

     Il y a plein de gens pour croire que l'on peut discuter avec tous ces gens là, ou pour faire semblant de le croire. Ils parlent de la liberté de culte, et d'une tolérance qu'on leur devrait.

     En vérité, on ne leur doit rien – ni à ceux qui font preuve d'une telle ouverture d'esprit.

 

     Ils n'arrêtent pas de me parler de tolérance. Mais le plus souvent leur tolérance n'est que le moyen d'imposer leur volonté sans se montrer. Et ils ne se montrent pas. Ils nous parlent toujours de leurs martyrs, mais jamais de ce qui leur permet parfois d'arriver à leurs fins : de ceux qu'ils martyrisèrent allègrement et qu'ils comptent bien encore broyer ... avec le même aplomb jésuitique.

     Ce qui me plairait, c'est qu'une association traîne les imans, les curés et les rabbins en justice, pour les apologies à la haine, à la vindicte et aux flammes éternelles contre les libres-penseurs, que l'on retrouve partout dans leurs textes quand on les prend littéralement. Parce qu'eux, ces textes, ils les prennent souvent littéralement. (Ce qui me plairait, c'est que cette association gagne.)

 

 

     Ce qui me plairait, c'est que l'église catholique soit traînée devant un tribunal international pour ses crimes contre l'humanité, et qu'elle soit jugée, entre autres, pour les 8 millions de personnes (des personnes, des libres penseurs, des païens, des êtres humains) qu'elle a brûlé vifs sur ses bûchers.

     "Ils" ne sont pas plus tolérants qu'avant, et leur âge ne les a pas assagis. (L'Office de l'Inquisition existe toujours au Vatican, en attente [voir Pdf éventuellement] que nous baissions la garde.)

 

 

 

     Et cela dit, il faut que je te le confie : j’aime encore mieux certains fanatiques religieux que certains athées très « cartésiens ». Bien souvent, ces derniers provoquent aussi chez moi un haut le coeur.

     Leur culte de la raison pure et des savants me fait frémir, cette volonté de « connaître » le secret de la vie et de la mort au travers les entrailles de leurs victimes « vivisectionnées » et immolées – pour le bien de…bien sûr.

     La magie du siècle des lumières dévoile aussi son côté obscur !! ?? ! !!



    La France je n'en ai rien à faire. Je ne suis pas patriote. La marseillaise, je n'en ai même jamais ris, en pensant à ces nantis qui se la sont appropriés. L'armée française, je ne la critique même pas, parce qu'elle me protège de hordes encore pire que le français moyen (ça existe ?) – paraît-il. Etre français, à part payer des impôts et se sentir obligé de crier « Zidane ! » pour certains (même pas pour moi), je n'ai jamais compris.

    Apparemment, il n'y a même pas de préférence nationale pour trouver du travail, et il paraît que c'est très bien. La France, je n'en ai rien à faire et elle me le rend bien.

                

                 

 

     Mais peut-être qu'il y a quelque chose ici qui date des gaulois ou de la révolution française, quelque chose qui n'en a rien à faire non plus du drapeau, de la marseillaise, des moralistes, et du président. Ici, on dirait qu'il y a quelque chose qui pétille et qui ne plaît pas aux américains religieux, aux islamistes et aux bien-pensants – qui disent tous qu'on leur « devrait » du respect et de la considération.

     En France, et je n'en ai rien à faire de la France, il y a quelque chose que j'aime bien. En France il y a un esprit des lumières qui ne fait pas que résister, et qui illumine comme un amas d'étoiles notre ciel qui serait un peu sombre sinon.

 

 

 

       Odal GOLD         www.odalgold.com


 

 

 

 

 

 

 

 



11/05/2007
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


This is my Odal Gold Blog. I'm just a poor boy !------- Odal GOLD


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion